Conférence publique

le vendredi 6 décembre 2013 à 20H00 – Salle ISLEA à Avermes

« Quelle information pour un monde tourmenté ? »

avec la participation de :

- Georges MALBRUNOT Grand reporter

- Christophe DELOIRE Directeur général de « Reporters sans frontières »

 

La construction d’une société plus humaine, plus fraternelle et plus éclairée est l’objet de la Franc-maçonnerie libérale. Aussi, aborde t-elle, dans ses réflexions, tous les sujets sociétaux.

« L’information » connaît, avec une évolution sans précédent des technologies, une profonde transformation qui mérite une analyse critique.

A l'initiative de la Loge Equerre, plusieurs loges de Moulins ont souhaité ouvrir le débat sur ce sujet qui nous concerne tous dans notre vie de citoyen, en donnant la parole à deux professionnels du journalisme.

L'entrée est libre.

(revenir en haut de page)

Conférence publique au cinéma Le Colisée, à 18h00, animée par PATRICK KESSEL, sur le thème : "LowilsontvolelalaiciteILS ONT VOLE LA LAICITE !"

Considérée comme l'un des principes fondateurs de La République, la laïcité est désormais détournée par l'extrême droite. Les discours de Marine Le Pen pendant la campagne présidentielle de 2012 en témoignent. Ce hold-up sidérant de la part du FN, un mouvement à la longue histoire antirépublicaine et antilaïque, exigeait une réponse. C'est l'objet de ce livre.

Ils ont volé la laïcité! est l'expression d'une colère. Celle d'une France authentiquement laïque qui se sent désemparée. autant qu'une analyse de fond. L'auteur décrypte comment le hold-up sur l'un des plus beaux joyaux de la République a été rendu possible: détournements sémantiques, compromissions avec les communautarismes, nouvelles croisades antilaïques, tergiversations et trahisons politiques. Cet ouvrage démontre également comment Nicolas Sarkozy n'a eu de cesse « d'abîmer» La Laïcité et comment la gauche a trop souvent fait preuve d'une apathie coupable.

Cet ouvrage s'adresse à tous ceux pour qui la laïcité demeure l'un des piliers de la République, de la démocratie et du vivre ensemble républicain.

Un manuel de résistance à l'obscurantisme et à l'intégrisme. Une réponse argumentée à la haine et aux mensonges.

Patrick Kessel est journaliste et essayiste.

Ancien Grand Maître du Grand Orient de France (1994-1995), il est président du Comité Laïcité République. Il est également l'auteur de Marianne, je t'aime (Bruno Leprince Éditeur, 1996).

(revenir en haut de page)

LE LABORATOIRE AUVERGNE DE LA LAÏCITÉ

AVEC LE CONCOURS DE LA MUNICIPALITE

DE COURNON d’AUVERGNE

PRÉSENTE

"MÊME PAS MAL !"

Un film de Nadia El Fany

Jeudi 5 décembre 2013 - à 20 H 00

Cinéma « Le Gergovie », Cournon d'Auvergne

Consultez le programme détaillé de la manifestation en téléchargeant le dépliant

(revenir en haut de page)

Nadia El Fany-Même pas mal_recto Copy

Sur cette page :

– Communiqué de plusieurs obédiences

 

– Communiqué de plusieurs obédiences

 

– Communiqué du Grand Orient

 

– Communiqué des loges moulinoises

 

– Texte lu par le

 

– Texte sur la liberté

 

•

•  •

 

– Conférence publique des loges

 

– Projection du Film "même

 

– Conférence publique avec Patrick

Communiqué de presse commun aux loges maçonniques moulinoises du Grand Orient de France, de la Grande Loge Féminine de France, de la Grande Loge de France et de la Fédération du Droit Humain

Les hommes et les femmes qui fréquentent les loges maçonniques moulinoises du Grand Orient de France, de la Grande Loge Féminine de France, de la Grande Loge de France et de la Fédération du Droit Humain ont vécu avec chagrin et consternation les actes d’une violence inouïe perpétrés à Paris au début du mois. Ils ont participé activement aux rassemblements et marches organisés et se sont réjouis d’y retrouver des millions de personnes animées de la même conscience civique qui est la leur.

L’importance de la mobilisation citoyenne contre la barbarie et pour la défense des libertés fondamentales a été à la hauteur de l’enjeu et a conforté les Francs-Maçons et les Franc-Maçonnes dans leur démarche humaniste et laïque. Placer l’Homme au cœur de la réflexion et avoir la conviction que la laïcité est une condition indispensable pour un vivre ensemble durable et respectueux dans le cadre des lois ordinaires de la République sont deux caractéristiques fondamentales de la pensée maçonnique.

Les Francs-Maçons et les Franc-Maçonnes mesurent la gravité des défis qui se posent désormais à notre société et à ses représentants. Ils continueront à porter haut et fort les valeurs qui alimentent leurs réflexions dans les loges car ils sont convaincus que la devise de notre République mérite les efforts que nous ferons tous pour elle : Liberté, Egalité, Fraternité.

(revenir en haut de page)

Texte lu par le Président de la loge Equerre (GODF) lors de sa réunion du 15 janvier 2015

 

Mes Très Chers Frères,

Apres une semaine de chagrins et de colères, il est temps de rendre un hommage digne et solennel aux 17 martyrs d’une barbarie intolérable, d’un temps que l’on croyait révolu.

Notre rage initiale, déjà immense, s’est en plus trouvée considérablement exacerbée, si cela était possible, quand nous avons appris que deux de nos Frères figuraient parmi les victimes.

Cette attaque, sans doute l’une des plus cruelles de notre histoire, a suscité une somme considérable de réactions citoyennes apolitiques instantanées, assimilable à une véritable thérapeutique populaire symbolique.

Cette fédération de colères repousse les clivages sans les détruire, elle remet en cause certains angélismes et elle condamne définitivement toutes les compromissions et tous les renoncements passés.

Dès lors quelle est attaquée, la liberté d’expression, que d’aucuns considèrent comme la mère de toutes les libertés devient le symbole de toutes les valeurs, de toutes les souffrances, de tous les enjeux.

Les valeurs qui nous tiennent à cœur sont nées en Europe et ont été façonnées par des hommes et des femmes libres ou qui aspiraient à le devenir. Les combats menés, symboliquement, toujours dans les difficultés, souvent dans la souffrance et parfois dans le sang, l’ont toujours été dans un dessein d’universalisme et de générosité.

Depuis une semaine, l’élan populaire considérable, le chagrin sincère, la stupeur généralisée, la minute de silence et la compassion font croire à une unité nationale profonde et rassurante, prélude à une réflexion constructive d’où ne manqueront pas d’émerger les valeurs de notre obédience.

Les Marseillaises spontanées, les larmes sincères, les émotions poignantes, les voix qui tremblent, les affichettes vues dans le monde entier, les indignations laïques, les cortèges grandioses sont l’épilogue du premier acte, le plus facile, le plus consensuel parce que le plus douloureux.

Car la question qui nous reste ce soir est évidente·: Et maintenant·? Qu’allons-nous faire·? La route sera longue pour que nos valeurs apparaissent à tous comme une solution naturelle à nos problèmes.

Nommer la maladie ne suffit pas à en guérir, mais identifier nos maux sera sans doute l’un des premiers impératifs qui se présentera à ce nouveau corps social unifié qui a défilé dans les villes de France.

Malheureusement, il est à craindre qu’au prétexte que cette histoire nous dépasse tous, certains veuillent redéfinir la communauté nationale et justifier des réactions de repli, sous couvert de sursaut national.

L’union nationale peut se briser sur des contretemps politiques, car concilier terrorisme, antisémitisme, autocritique et vision prospective demandera aux personnels politiques des qualités dont bien peu ont fait preuve jusqu’ici.

Nous verrons dans quelques semaines si l’effet sur la société et sur les différentes communautés est durable et profond. Mais déjà en Europe des partis d’extrême droite sont à l’affut et des dessinateurs hongrois ou turcs sont sur la sellette.

Souhaitons que ceux qui avaient oublié leur conscience politique dans certaines facilités ou que ceux qui ignoraient qu’une conscience politique était une preuve de citoyenneté trouvent ou retrouvent ce moteur essentiel à un comportement civique exemplaire.

Mais nous Francs- Maçons, nous avons depuis longtemps la conviction que les valeurs que nous défendons pourraient se révéler utiles à la Société, et nous n’avons jamais été plus convaincus que ce soir que la LAICITE sera la solution à envisager et à promouvoir en priorité.

Avant de passer la parole pour un hommage plus philosophique, je veux formuler le vœu que cette tragédie reste unique, que les 17 victimes dont certains étaient nos Frères ne soient pas mort en vain et que la société saura en tirer les leçons.

 

Mes Frères, n’ayons pas peur !

Que vive la République !

Que vivent les valeurs du Grand Orient De France !

Le Président de la loge Equerre :

F:. D:.

(revenir en haut de page)

Hommage de la loge Equerre aux Journalistes de CHARLIE HEBDO assassinés le mercredi 7 Janvier 2015 à PARIS.

Mes Très Chers Frères,

Pour cette courte planche, et pour rendre hommage aux journalistes de CHARLIE-HEBDO lâchement assassinés, et à toutes les victimes des odieux attentats de la semaine dernière, j’ai convoqué quelques grandes voix passées qui, avant même la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 Août 1789, ont participé à l’élaboration progressive et à la défense des droits fondamentaux d’expression et d’opinion. D’autres ont pris le relais jusqu’à ce jour, au delà même de la Déclaration internationale des Droits de l’Homme et de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Ecoutons-les.

 

“Comme pour jouir de la liberté, il faut que chacun puisse dire ce qu’il pense et que, pour la conserver, il faut encore que chacun puisse dire ce qu’il pense, un citoyen dirait et écrirait tout ce que les lois ne lui ont pas défendu expressément de dire ou d’écrire.”

MONTESQUIEU – De l’esprit des Lois

 

---------

 

“Le droit de dire et d’imprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse.”

“Soutenons la liberté de la presse, c’est la base de toutes les autres libertés, c’est par là qu’on s’éclaire mutuellement. Chaque citoyen peut parler par écrit à la nation, et chaque lecteur examine à loisir, et sans passion, ce que ce compatriote lui dit par la voie de la presse.”

VOLTAIRE

 

---------

 

“La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme: tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas determinés par la Loi.”

Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, article 11.

 

---------

 

“J’ai aidé à conquérir celle de vos libertés qui les vaut toutes, la liberté de la presse.”

C HATEAUBRIAND – Mémoires d’Outre-Tombe

 

---------

 

“...le principe de la liberté de la presse n’est pas moins essentiel, n’est pas moins sacré que le principe du suffrage universel. Ce sont les deux côtés du même fait. Ces deux principes s’appellent et se complètent réciproquement. La liberté de la presse à côté du suffrage universel, c’est la pensée de tous éclairant le gouvernement de tous. Attenter à l’une, c’est attenter à l’autre”.

“La liberté de la presse, c’est la raison de tous cherchant à guider le pouvoir dans les voies de la justice et de la vérité. Favorisez, messieurs, favorisez cette grande liberté, ne lui faites pas obstacle; songez que le jour où, après trente années de développement intellectuel et d’initiative par la pensée, on verrait ce principe sacré, ce principe lumineux, la liberté de la presse, s’amoindrir au milieu de nous, ce serait en France, ce serait en Europe, ce serait dans la civilisation tout entière l’effet d’un flambeau qui s’éteint!”.

Victor HUGO – A l’Assemblée Nationale, le 11 Septembre 1848.

 

---------

 

“Mais ce qu’il faut sauvegarder avant tout, ce qui est le bien inestimable conquis par l’homme à travers tous les préjugés, toutes les souffrances et tous les combats, c’est cette idée qu’il n’y a pas de vérité sacrée, c’est à dire interdite à la pleine investigation de l’homme; c’est cette idée que ce qu’il y a de plus grand dans le monde, c’est la liberté souveraine de l’esprit, c’est cette idée qu’aucune puissance intérieure ou extérieure, aucun pouvoir et aucun dogme ne doit limiter le perpétuel effort et la perpétuelle recherche de la raison humaine”....

Jean JAURES – La liberté souveraine de l’esprit. Extrait d’un discours de Jaurès à la Chambre des Députés, en janvier 1895

 

---------

 

“Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit”.

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme – article 19. Adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU, à Paris, le 10 décembre 1948.

Un Frère de la loge :

J:. P:. M:.

(revenir en haut de page)

HDP

archives

Communiqué du Grand Orient de France

 

Le Grand Orient de France, dans les moments tragiques qui viennent d'ébranler notre société, est aux côtés des familles cruellement éprouvées par les actes barbares qui les endeuillent. Après les attentats du mois de janvier, il est manifeste que la France fait l'objet d'une offensive terroriste de grande ampleur qui s'en prend au modèle de civilisation dont notre République est l'héritière. L'heure est plus que jamais à la mobilisation pour que les ennemis sans visage qui nous menacent n'aient pas le dernier mot.

Les Francs-Maçons, comme aux heures les plus sombres de notre Histoire, devront être aux avant-postes du combat pour la liberté et la dignité humaine.

 

Paris, le 14 novembre 2015

retour haut de page

Communiqué du 23 mars 2016 suite aux attentats de Bruxelles

Les tragiques attentats qui viennent d'ensanglanter Bruxelles nous rappellent que nos sociétés sont la cible d'une haine et d'une violence dont l'éradication sera d'autant plus longue que nous vivons dans un monde toujours plus dévasté.

Les démocraties ont des ennemis qu'il faut savoir combattre : les tenants d'un islam politique. Celui-ci instrumentalise notamment une jeunesse trop souvent en déshérence. Il nous faut réaffirmer, sans concession, les principes républicains. Il faut mobiliser les citoyens au service de l'humanisme porteur de la liberté, de l'égalité, de la fraternité et de la liberté absolue de conscience. Nous y sommes très attachés. C’est ainsi que, pas à pas, nous ferons reculer cette nouvelle barbarie qui, jusque dans nos frontières, menace l'humanité tout entière. 

Dans ces moments d’affliction, nous adressons l’expression de toute notre compassion aux familles cruellement blessées et endeuillées.

 

Grand Orient de France - Fédération Française du Droit Humain - Grande Loge Féminine de France - Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm - Grande Loge Mixte Universelle - Grande Loge Mixte de France - Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité

rubandeuil

15 juillet 2016 - Communiqué commun des obédiences maçonniques suite à l'attentat de Nice

Nuit de mort le 14 juillet 

Un bolide, alors que la France célèbre sa Fête Nationale, au bord de la Méditerranée, sous un ciel étoilé, le sang versé, les corps éparpillés, écrasés, mutilés, déchiquetés, fauchant toute vie, à la fois aveugle et déterminé à faire carnage.

Le calcul glaçant du meurtrier. La violence de la terreur un soir de Fête Nationale et de joie populaire. Une sorte de coup médiatique mondial : Nice et son bord de mer, images de la belle France qui fait rêver.

Ce geste atroce est destiné à terroriser tout un peuple, et au-delà. Car c’est l’humanité universelle qui est visée.

Les francs maçons sont mis au défi de poursuivre leur quête de fraternité, leur marche sans faille pour le progrès de l’Humanité. Ils ne renonceront pas. Jamais. Toutes les questions doivent être vues, de face et sans crainte, et elles sont de taille, si nous ne voulons pas que nos mots, nos actions et notre Idéal, ne soient que des postures ou des figures opportunistes.

Bouleversés par l’atrocité Bouleversés par l’atrocité de cet attentat terroriste, les francs-maçons des organisations signataires s’inclinent et se recueillent dans le plus profond respect devant les victimes, devant leurs proches et leurs amis.

Nous voulons rappeler, encore et toujours, que l’engagement des maçons est de rassembler librement les humains en fraternité. Nous voulons construire de la vie. Les forces de la mort et de la haine ne doivent pas passer.

La Fédération Française du Droit Humain, la Grande Loge Féminine de France, le Grand Orient de France, la Grande Loge de France, la Grande Loge Féminine de Memphis Misraîm, la Grande Loge Mixte de France, la Grande Loge Mixte Universelle, La Grande Loge des Cultures et des Spiritualités .